Apocalypse Snow

Apocalypse Snow

En cette semaine où l’on récompensait les meilleures productions cinématographiques de l’année, l’Oscar du film au scénario catastrophe aurait pu nous être décerné. Gros flocons, vent sibérien, terribles averses, rien n’aura épargné les acteurs de notre stage d’hiver, qui, grâce à leur moral en béton et leurs capacités à jouer tous les rôles, n’ont pas fait de la figuration. Car si Eole a mis tout en oeuvre pour obtenir le prix du meilleur second rôle dans une tragédie, ce sont nos petits champions d’une semaine qui ont reçu les louanges décernés aux meilleurs espoirs masculins et féminins. Nos réalisatrices en chef, Emilie et Cécile, n’ont pas eu affaire aux divas d’Hollywood et leurs caprices insupportables, mais plutôt à des comédiens bienveillants et polyvalents. Des acteurs chevronnés capables de tirer à l’arc sous des bourrasques de neige, de rejouer les scènes de Rasta Rockett avec un bobsleigh d’infortune ou encore d’escalader l’Everest façon « 7 jours au Tibet ». Du grand art !

 

Et si Woody Allen savait sublimer New York, l’ESAM a toujours donné ses lettres de noblesse au bootcamp depuis sa création. Nos courageux du vendredi n’ont ainsi pas échappé à notre muse, même dans des conditions dantesques. Ils ont ainsi pu travailler leur endurance et leur esprit d’équipe tout en s’offrant une cure de thalasso, avec un bain de boue offert…

 

Malgré les rebondissements hitchkokiens, ce stage s’est conclu sur une « Happy End » avec un superbe spectacle, basé sur le thème du cirque et orchestré par notre Monsieur Loyal, Nicolas. Nos saltimbanques de la section « comédie musicale » ont réalisé un grand numéro et joué les équilibristes avec la chorégraphie. De quoi repartir avec des souvenirs inoubliables à défaut d’une statue qui aurait pris la poussière sur le rebord de la cheminée…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée.